Divers

Annulation classes auto-gérées Puy du Fou – Courrier à l’inspectrice

Madame l’Inspectrice,

Suite au refus du projet scolaire des classes de mesdames Bézia, Bétemps, Fabre et Justin, permettez-nous d’attirer votre attention sur l’impact de cette décision pour nos enfants et de solliciter votre bienveillance pour revoir votre position.

Contrairement à un parc d’attractions classique, le Puy du Fou est un parc à thématique historique qui s’inscrit complètement dans le projet pédagogique des deux classes de CE2 et des deux classes de CM1 (90 élèves). Le Puy du Fou rejoue des moments d’histoire et propose des ateliers, comme peuvent le faire certains musées parisiens.

L’Ecole Henri Martin est située en REP. Certains de nos élèves n’auront peut être pas la chance de découvrir le Puy du Fou en dehors de ce projet scolaire ; projet qui permet de faire découvrir l’histoire d’une manière  plus vivante que la lecture et d’emmener les élèves dans un environnement autre que la salle de classe.
Cette decision de ne pas donner suite au projet est d’autant plus surprenante que pour l’année scolaire passée, le dossier d’autres élèves de Colombes pour aller au Futuroscope, parc d’attractions, a été accepté (école non REP de surcroit).

Enfin, iI est toujours appréciable que des enseignants prennent du temps pour monter de tels projets innovants et pédagogiques pour nos enfants. 

L’Ecole a une importance et une influence essentielle pour le développement d’un enfant. Elle construit les individus qui
composeront la société de demain. Connaissant votre attachement à l’institution que représente l’Ecole et qui permet de traiter de manière égalitaire les enfants sans distinction de leur origine sociale, culturelle, intellectuelle …, nous comptons sur vous pour revoir votre décision.

Dans l’attente, nous l’espérons, d’une décision positive, nous vous prions d’agréer, Madame l’Inspectrice, nos sincères salutations.

Paula Sequeira

FCPE - Représentante des parents d’élèves Henri Martin

Une réponse à “Annulation classes auto-gérées Puy du Fou – Courrier à l’inspectrice”

  1. Le 8 décembre 2017 à 10 h 48 min fcpehenrimartin a répondu avec... #

    Réponse de l’inspectrice :
    De : sophie avignon
    À : FCPE – Henri Martin
    Envoyé le : Mardi 5 décembre 2017 19h58
    Objet : Re: Annulation classes auto-gérées Puy du Fou – Ecole Elémentaire Henri Martin – Colombes

    Mesdames et Messieurs les représentants de parents,

    Je prends connaissance de votre courrier et je mesure bien quelle peut être votre déception de ne pas voir vos enfants partir avec leurs camarades au Puy du Fou dans le cadre du projet de classe auto-gérée proposée par quatre enseignantes de l’école.

    Je partage complètement votre attachement à l’institution et je sais que vous oeuvrez au sein de votre fédération et tout particulièrement au sein du groupe scolaire Henri MARTIN pour que des actions solidaires et collectives puissent contribuer à la mise en place de projets auprès des élèves. Madame la directrice m’a fait part de votre engagement dans ce sens.

    Toutefois, je souhaite revenir sur certains points concernant la gestion de ce projet, éléments qui motivent mon refus et dont vous ne semblez pas avoir connaissance. Je ne peux que regretter que les informations transmises par la communauté éducative se limitent au message collé dans les cahiers des élèves.

    Tout d’abord, j’attire votre attention sur le fait que tout projet présenté doit d’abord être validé par l’IEN avant de procéder à son éventuelle communication vers les parents et les élèves. Il me semble donc dans ce cas que cette communication ait été anticipée et faite un peu hâtivement compte tenu de la nature du lieu, du contenu et de son coût résiduel à la charge des parents.

    Je suis d’accord avec vous pour que les élèves découvrent effectivement des lieux historiques d’autant plus, comme vous le soulignez, en éducation prioritaire. Toutefois, la découverte de lieux historiques ne signifie pas de surcroît pas la participation des élèves à cinq spectacles pendant le séjour. Pour répondre aux objectifs d’apprentissages de ce projet, d’autres lieux historiques sont possibles. Un échange avec l’équipe de circonscription a été engagé pour que ce projet soit révisé.

    Enfin, ce refus est également motivé par le coût résiduel par élève qui s’élève à près de 190 euros incluant une déduction d’un bénéfice à ce jour hypothétique de ventes de gâteaux et de chocolats. Vous comprendrez qu’étant tout comme vous attachée à l’institution, je ne peux décemment valider un tel projet dont le financement viendrait à impacter fortement le budget de certaines familles et que je me dois en tant qu’IEN de garantir que les ressources des familles ne constituent pas un facteur discriminant entre les élèves.

    Dans ce sens, j’ai demandé aux enseignantes de proposer une nouvelle organisation de leur projet afin qu’il soit moins coûteux. Au vu des éléments modifiés, je m’engage à le reconsidérer. Je ne doute pas que ce dernier sera tout aussi bénéfique pour les enfants et que les enseignantes motivées et engagées sauront le mettre en oeuvre et répondre aux objectifs d’apprentissage ciblés. Je vous invite de ce fait à prendre l’attache de la directrice pour qu’elle puisse vous apporter les éléments complémentaires.

    Cordialement.
    Sophie AVIGNON

Ajouter votre réponse

Le journal du veilleur |
Celle qui a les yeux mouillés |
Eyenight |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aupaysdesenfants
| Où est Charline ?
| Tanneries